Analyses

Les fusions de communes ou la démocratie il faut choisir !

Non, les élus de Saint-Ouen-les-Vignes n’ont pas été particulièrement maladroits ni particulièrement mal intentionnés, anti-démocratiques. Un regard autour de nous nous montre qu’ailleurs les même maux sévissent dès lors qu’il est question de fusion. Très récemment c’est par voie de presse que les habitants de Lussault-sur-Loire ont découvert qu’ils allaient avoir le bonheur de fusionner mais qu’il ne fallait pas qu’ils s’inquiètent, tout était déjà prévu. Partout les fusions se sont construites dans l’urgence absolue, dans la précipitation la plus complète afin de prendre toute tentative d’organisation d’opposition de vitesse.

Chaque fois que les citoyens ont pu s’organiser malgré tout, la voix du peuple a exprimé la colère face au blitzkrieg gouvernemental, ainsi chez nous, à Saint-Ouen-les-Vignes, à Saint-Antoine-du-Rocher, à Montrichard entre autres.

Et puis il y a le cas d’Estables-sur-Mer, de nos amis Tagarins qui se sont battus becs et ongles contre une fusion imposée et qui sont allés devant le tribunal administratif pour obtenir une dé-fusion. Mais même la dé-fusion obtenue, le ministère de l’intérieur est revenu à l’assaut contre cette victoire de la démocratie locale pour tenter d’obtenir, en appel, une « re-fusion » aussi injuste moralement qu’injustifiable pratiquement. Le recours a échoué et aujourd’hui 1er novembre la dé-fusion entre Binic et Estables-sur-Mer est effective. Bravo à eux pour cette victoire démocratique symbolique et porteuse d’espoir.

Laurent Mauduit, co-fondateur du journal Médiapart, a écrit un long article dans lequel il déplore cette situation d’asphyxie de la démocratie locale dans notre pays.

Image associée

Démocratie en Grèce : hier, aujourd’hui

Lire la suite

Publicités

Analyses

Conseil municipal du 26 octobre : quand la réponse ne permet plus de comprendre la question !

Quatre jours pour une réponse, record largement battu ! Et en plus il n’y a aucun propos outrancier dans la réponse ! Le Collectif salue cette volonté d’apaisement de la municipalité et cette tentative de réaction démocratique qui a fait qu’un Collectif citoyen soulevant un problème soit pris en considération et puisse voir son courrier traité lors de la séance des « questions diverses »

Comme quoi certaines choses peuvent parfois changer même si, au fond, avec la réponse qui a été faite, les Audoniens n’en sauront pas plus par rapport aux suites du projet de fusion.

 

22815492_1606256429396286_7750638281673456282_n

Lire la suite

Analyses

Les regroupements scolaires : cas concret de l’école de Pin-la-Garenne

Si l’on se fie aux déclarations du rapporteur du groupe de travail écoles-cantines la commune est seule à décider de l’avenir de son école. Il n’y aurait donc pas lieu de donner crédit une seconde aux propos alarmistes et volontairement complotistes du Collectif.

Et pourtant, nous sommes au regret de devoir, encore une fois, contredire ces propos. Non que ce soit un plaisir pour nous, après tout nous aussi nous aimerions vivre dans un monde simple et binaire où aucun travail de recherche ne se montrerait indispensable avant d’envisager une chose aussi importante que de faire disparaître un village. Un monde où le simple fait de dire quelque chose suffit à le rendre réel, comme pour les hommes politiques à la télévision mais, et c’est notre défaut principal, nous ne pouvons nous empêcher de vérifier ce qui est dit et de rechercher dans le monde réel ce qu’il en est.

Nous sommes ainsi tombés sur un exemple concret qui, et nous le déplorons, ne confirme pas la vision des conseillers municipaux pro-fusion.

19366260_296219627509527_1084353948503153980_n

Voilà des gens qui ont de bonnes mines de complotistes… Membres du Collectif peut-être ?

Lire la suite

Analyses

L’appel de Limoges contre l’éradication des petites écoles

En juin 2015 se sont réunis à Limoges des syndicalistes, des élus locaux, des professionnels de l’éducation alarmés par le mouvement de suppression des petites écoles. La situation est critique avec 5 000 écoles fermées en 10 ans et la mise en place de nouveaux dispositifs et d’une réforme territoriale dont le but est de faire d’importantes économies sur les services publiques.

Résultat de recherche d'images pour "fermeture ecole"

L’année prochaine ces enfants iront peut-être dans une école regroupant 400 élèves…

 

Lire la suite

Analyses

Mythes autour de la concentration scolaire

Anne Bouju-Goujon (maître de conférence en sciences de l’éducation, auteure d’une thèse sur les pratiques et les représentations des élus, des parents et des enseignants sur l’école rurale, adhérente à la FNER) est revenue lors du vide-grenier sur la représentation, souvent reprise par le ministère de l’éducation nationale qui espère ainsi continuer sa politique de fermeture d’écoles, qui veut que les grandes structures scolaires sont plus bénéfiques aux élèves.

Résultat de recherche d'images pour "grande ecole primaire"

Non, non, vous ne rêvez pas ! A Nogent-sur-Marne ils voulaient faire une école de 650 élèves !(cliquez ici)

Lire la suite

Analyses

Anne Bouju-Goujon est maître de conférence en sciences de l’éducation, auteure d’une thèse sur les pratiques et les représentations des élus, des parents et des enseignants sur l’école rurale, adhérente à la FNER (Fédération Nationale des Ecoles Rurales) Autrement dit, elle sait de quoi elle parle et le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle connaît son affaire !

Ses propos sur l’école rurale sont à méditer…

Résultat de recherche d'images pour "ecole rurale"

Lire la suite

Analyses

L’école : un enjeu d’avenir pour les communes rurales

Avec 5 000 écoles fermées en 10 ans le tableau de l’éducation dans la France rurale est particulièrement préoccupant. Tandis que les gouvernements successifs cherchent à justifier leurs politiques de restrictions budgétaires dans le domaine de l’éducation en invoquant une prétendue supériorité des classes à niveau simple certains, s’appuyant sur les études les plus complètes en la matière défendent les classes rurales, multi-âges.

Interview de Michel Baron, secrétaire de la FNER (Fédération Nationale pour l’Ecole Rurale) dans laquelle il précise les bienfaits d’une école de proximite. A méditer au jour ou les projets de fusion de quelques conseillers municipaux risquent de remettre au cause le fonctionnement scolaire à Saint-Ouen-les-Vignes.

Résultat de recherche d'images pour "fermeture d'école caricature"

Lire la suite

Analyses

Compte rendu du conseil municipal du 16 février (deuxième partie): un petit problème de décodeur ?

Miracle ! Tout va encore mieux que la dernière fois ! Ce n’était pourtant pas chose aisée mais la présence de nombreux citoyens membres du Collectif a, semble t-il, dopé l’ambiance surréaliste du conseil municipal ou, malgré la fumée épaisse qui sortait de la porte soigneusement fermée, tout allait pour le mieux !

Mais quand cessera cette mascarade ?

Résultat de recherche d'images pour "shadoks plus ça rate"Résultat de recherche d'images pour "shadok"

Lire la suite

Analyses

Compte rendu du conseil municipal du 16 février (première partie): de la transparence mais  pas trop…

Encore une fois le conseil municipal aura donné lieu à quelques scènes surréalistes. La première d’entre elles au sujet de la transparence démocratique.

« Il en faut ! » jurent les conseillers municipaux… « quand c’est nécessaire seulement » serait-on tenté d’ajouter.

Résultat de recherche d'images pour "devin shadok"

Résultat de recherche d'images pour "shadok"

Lire la suite