Actions

Quelques mots doux pour la commune…

Les Audoniens ont redécouvert, grâce au projet de fusion de quelques membres du conseil municipal, le bonheur de certaines choses simples, notamment celui de vivre dans une commune qu’on aime comme elle est, avec son école, sa mairie, son église, son monument aux morts, tout un passé qui fait qu’on l’a choisi ou qu’on y est resté. Tout simplement parce qu’on y est bien.

Certains ont décidé de marquer le coup et de montrer que leur attachement à la commune n’était pas seulement une vue de l’esprit mais une réalité bien concrète qu’ils avaient envie de rappeler.

Vous aussi vous avez envie de dire « je t’aime » à votre commune parce que vous avez soudain pris conscience que, contrairement à ce qu’on pouvait imaginer il y a peu, l’amour pourrait s’achever dans une séparation poignante ? Vous aussi vous avez compris en y réfléchissant que pour fusionner notre commune avec une autre il faudrait d’abord la dé-fusionner d’avec ses habitants historiques qui se retrouveraient sans crier gare relégués au rang de nouveaux venus dans une nouvelle commune ? Vous aussi vous avez le sentiment de ne pas être pris en compte dans cette histoire de commune nouvelle et vous avez envie d’une communication positive qui aurait le mérite d’exister et d’indiquer clairement où penche votre cœur ?

Vous pouvez, vous aussi montrer votre attachement à la commune en accrochant une banderole ou un panneau sur votre maison, sur votre grillage… N’hésitez pas à nous contacter !

img_30531

img_3051

img_3050

img_3049

img_3048

img_3003

img_2991

img_2990

Affichage de DSC_0156.JPG en cours...

img_0021

Affichage de ST ouen 2.jpg en cours...

Affichage de ST ouen 1.jpg en cours...



Envoi du compte-rendu du groupe de travail du Collectif à la mairie

Suite au groupe de travail du 26 novembre sur le thème « avantages et inconvénients d’une fusion » le Collectif a envoyé à la mairie un compte rendu reprenant l’essentiel des débats et les conclusions de l’assemblée réunie chez Patoche.

La conclusion ne surprendra peut-être pas trop tous ceux qui se sont renseignés sur le sujet mais mérite d’être rappelée à ceux qui persistent à trouver formidable un dispositif de fusion dont le but avoué est de faire des économies, extrêmement opaque dont personne ne peut à l’heure actuelle évaluer sérieusement le coût, les retombées étant multiples à l’échelle micro économique autant que macro économique.

A cette opacité le Collectif se donne pour objectif d’opposer la plus grande transparence pour toutes ses actions, toutes ses analyses et c’est grâce au soutien des Audoniens que nous obtiendrons une vraie consultation sur le sujet.

chaise-reparation-03

Madame Adrast,
le 26 novembre s’est tenu chez Patoche le groupe de travail du CIFSOM sur le thème suivant : « avantages et inconvénients d’une fusion ».
Lors des débats sont apparus un certain nombre de dangers extrêmement préoccupants :
– Perte de l’identité propre du village
– Éloignement de la démocratie locale du quotidien des habitants
– Disparition de services publics
– Regroupement des écoles
– Incertitude totale sur le devenir de la Commune Nouvelle au-delà de 2020
– Perte d’avantages actuels (notamment les 13 000 euros annuels de dotation de compensation)
– Irréversibilité de la fusion
En conclusion, le groupe de travail propose l’abandon du projet de fusion car les incertitudes autour de la création d’une commune nouvelle sont nombreuses et les avantages très incertains, hypothétiques et conditionnés à des paramètres indépendants de la volonté des habitants et des élus locaux.
Nous espérons que notre compte-rendu retiendra votre attention parce qu’il est le fruit d’un travail approfondi mené avec sérieux et rigueur et qu’il laisse apparaître de nombreuses zones d’ombre dont les implications peuvent être désastreuses pour la vie locale.
Par ailleurs sachez que nous nous tenons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire et que notre blog propose un certain nombre de vidéos de ce groupe de travail qui donnent une idée plus détaillée de ce qui s’y est dit.
Meilleurs sentiments citoyens,
Le Collectif d’Information sur la Fusion Saint-Ouen/Montreuil


Et un pas en arrière…

Les Audoniens sont nombreux, soixante pour être précis, à s’être mobilisés pour signer un courrier envoyé à Mme Adrast demandant de préciser les modalités de la consultation promise.

Quoi de plus légitime ? Elle s’était engagée à le faire lors de l’entrevue avec des citoyens le 30 août dernier, personne ne l’a oublié.

Aujourd’hui cela est à ranger au rayon des promesses sans lendemain…

Afficher l'image d'origine

Voici le courrier envoyé par Mme Adrast en réponse à la lettre de 60 Audoniens demandant des éclaircissements sur les modalités de la consultation ainsi qu’elle s’y était engagée. Pour ceux qui en doutaient,  rien n’a changé…

Madame, Monsieur,

Les modalités de la consultation seront définies à l’issue du travail des commissions. Nous vous communiquerons toute nouvelle information sur l’avancement du projet.

Sincères salutations,

Le Maire,

Marie-Joëlle ADRAST

Voilà tout le respect que méritent la soixantaine d’Audoniens signataire du courrier et tous ceux qui sans en être signataires le soutiennent.

Il s’agit donc d’une promesse non tenue, d’un engagement pour d’avantage de démocratie et de transparence trahi. Chacun peut ainsi bien voir que la communication de la municipalité reste la même, que son respect des opinions des habitants est toujours aussi faible et que la démocratie n’a toujours pas droit de cité dans les affaires municipales.

Chacun appréciera.

Les Audoniens ne demandent finalement qu’un peu de considération et le respect des engagements passés afin de croire ne la bonne foi des membres de l’équipe municipale qui ont décidé de maintenir leur projet de fusion contre l’avis d’une majorité d’habitants.





Projet de courrier adressé à Madame Adrast afin de lui demander de préciser les modalités de la consultation

Le Collectif vous propose d’être signataire d’un courrier adressé à Madame Adrast lui demandant des précisions sur les modalités de la consultation annoncée dans le courrier aux Audoniens.

Parce que l’avenir de notre commune nous concerne tous vous pouvez appuyer la demande de démocratie et de clarté du Collectif.

Les noms des signataires seront affichés si nous sommes au minimum 40.

Afficher l'image d'origine

Madame Adrast,

Ainsi que vous vous y étiez engagée lors de notre rendez-vous du 30 août, vous avez communiqué sur la tenue d’une consultation suite aux conclusions des groupes de travail sur l’étude d’une fusion entre Saint-Ouen et Montreuil.
Nous vous en sommes reconnaissants et tenons à saluer votre honnêteté à ce sujet.
Toutefois nous avons également remarqué que si, ainsi que vous l’aviez annoncé, vous avez informé les Audoniens sur la tenue d’une consultation dont le résultat quel qu’il soit sera suivi, aucun mot n’évoque les modalités de celle-ci.
Effectivement, lors de notre rendez-vous vous avez précisément évoqué la tenue d’un bureau de vote à la mairie sur toute une journée, à l’image de n’importe quel autre vote, ainsi que le quorum fixé à hauteur de 25% des électeurs.
C’est avec surprise que nous avons constaté à la lecture du courrier adressé aux Audoniens que rien ne venait rappeler ces engagements.
Aussi nous vous demandons aujourd’hui, au nom de tous les Audoniens inquiets par rapport à ce projet de fusion, de bien vouloir préciser, ainsi que vous vous étiez engagée à le faire, les modalités de la consultation.
Tant d’exemples existent de fusion imposées aux habitants (vous trouverez sur notre blog cifsom.wordpress.com un certain nombre des ces exemples collectés) que nombreux sont les Audoniens qui souhaitent avoir la garantie de pouvoir décider de l’avenir de leur commune en toute transparence.
Nombreux sont les signes de défiance des Audoniens envers un projet de fusion et leur mobilisation, loin de décroître, semble toujours plus importante et résolue.
Vous n’êtes d’ailleurs pas sans avoir remarqué que certaines initiatives pouvaient être moins conviviales et festives que celles du Collectif puisque vous avez jugé utile de porter plainte en gendarmerie contre l’une d’entre elles.
La gazette de Saint-Ouen devant paraître prochainement nous semble être un lieu adéquat pour apporter les précisions qu’attendent les Audoniens au sujet des modalités de la consultation et nous savons pouvoir compter sur votre intégrité morale pour remédier à l’oubli du courrier adressé aux Audoniens.
Meilleurs sentiments citoyens,
Ce courrier vous semble bien ? Faites partie des signataires :
Nom(obligatoire)
Email(obligatoire)
je suis signataire(obligatoire)


Solidarité avec Campel !

Campel s’est retrouvée fusionnée de force avec Maure-en-Bretagne (voir le dossier ici) malgré l’avis défavorable de sa population. Cela méritait bien un petit mot pour exprimer notre solidarité. Le Collectif local a une page Facebook que chacun peut aller visiter. On y trouve toute leur actualité.

Bonjour,
je vous contacte en tant que membre d’un collectif qui depuis plusieurs mois maintenant lutte pour la survie de son village, empêtré dans un projet de fusion décidé par quelques membres du conseil municipal et auquel la grande majorité des habitants est opposée.
J’ai lu dans Ouest-France le récit de vos malheurs qui ressemble à s’y méprendre aux nôtres et à tant d’autres.
Nous avons eu la chance de pouvoir éviter le passage à l’acte immédiat mais nous avonstoujours une épée de Damoclès au-dessus de la tête puisque des groupes de travail doivent se réunir chez nous pour élaborer un projet qui sera soumis à consultation.
Autrement dit nous avons évité la voie de l’autoritarisme de justesse mais nous baignons maintenant dans celle des non-dit et de la désinformation.
Nous souhaitons vous transmettre toutes nos meilleures pensées et toute notre aide morale et plus si possible car vote action est pleine de courage, de bon sens et de sens civique.
Vos malheurs sont les mêmes que ceux des habitants d’Estables-sur-Mer, obligés de fusionner avec Binic et qui eux-aussi ont déposé un recours au tribunal administratif.
Peut-être avez-vous déjà pris contact avec eux qui semblent très organisés et déterminés. En étant plus nombreux on est plus fort et c’est la raison pour laquelle nous voulons vous exprimer notre solidarité.
Notre Collectif anime un blog sur lequel vous retrouverez un dossier complet sur la situation à Estables-sur-mer ainsi que de nombreuses autres informations sur notre cas, votre cas, d’autres cas en France, ou les communes nouvelles en générales : cifsom.wordpress.com
Au plaisir d’avoir de vos nouvelles (bonnes si possibles), avec tous nos vœux de réussite et en espérant que vous prendrez contact avec nous,

Le Collectif d’Information sur la Fusion Saint-Ouen/Montreuil



La balade du cercueil de Saint-Ouen-les-Vignes : arrêt au monument aux morts

Grâce à Stéphane Ternoise voici immortalisé ce grand moment, l’arrivée du cercueil devant le monument au mort. L’idée en est simple : en cas de fusion avec Montreuil-en-Touraine, le dernier mort de la commune serait… la commune elle-même.

crbst_saint-ouen-les-vignes

En prime la chanson de Brassens, « Les funérailles d’antan » à l’esprit festif et jovial qui va bien !



Courrier envoyé à Stéphane Ternoise afin de le convier au pique-nique citoyen du 11 septembre

Stéphane Ternoise nous a fait l’honneur de venir jusqu’en Touraine depuis le Lot suite à ce courrier adressé par le Collectif. Nous le remercions encore de sa visite et de tout ce qu’il a pu nous apporter le temps d’un week-end.

Ceux qui le désirent peuvent aller voir son site sur les communes nouvelles, créé récemment et qui se donne comme objectif, un peu à l’image de notre blog, de regrouper les expériences sur les fusions. Un petit coucou amical ou un témoignage sur notre cas sera grandement apprécié par notre reporter, écrivain et globe trotter favori.

Afficher l'image d'origine

Monsieur Ternoise,

je prends contact avec vous en tant que membre d’un collectif, le Collectif d’Information sur la Fusion Saint-Ouen/Montreuil, qui depuis 3 mois maintenant essaie d’obtenir de sa municipalité le droit de décider de l’avenir de son village, Saint-Ouen-les-Vignes, que la mairie a décidé d’hypothéquer par un projet de fusion en commune nouvelle avec le village voisin de Montreuil-en-Touraine.

Vous trouverez sur notre blog, à l’adresse suivante :cifsom.wordpress.com, toutes les informations relatives à la crise que traverse notre village, ainsi que deux articles vous concernant, entre autres.

En effet, nous avons été particulièrement sensibles à deux de vos interviews données dans le cadre de la parution de votre livre au sujet des communes nouvelles « Les villages doivent disparaître ! Communes nouvelles 2015 ou fin de la ruralité. »

Vous y défendez une vision documentée et argumentée de la réalité des communes nouvelles dans laquelle les membres du collectif, ainsi que la très grande majorité des Audoniens, se sont reconnus.

Par les temps actuels d’omerta médiatique sur cette question, trouver un compagnon lotois qui a le courage de défendre si haut et fort cette idée que les communes nouvelles sont, « par essence » pourrait-on dire, anti-démocratiques et liberticides lorsque qu’elles sont créées, ainsi que c’est très souvent le cas, à l’insu de leurs habitants, nous aide à garder le cap de nos revendications qui ne sont que justice.

Nous avons souhaité prendre contact avec vous car nous organisons le dimanche 11 septembre un pique-nique citoyen afin de défendre l’idée d’un référendum. Nous aimerions vous compter parmi nous et c’est avec plaisir que nous vous accueillerions afin de défendre notre commune, de débattre autour de votre livre et de démontrer à notre municipalité notre désir d’ouvrir un véritable débat démocratique.

Nous vous hébergerions volontiers le temps de votre séjour, ce qui pourrait vous permettre de découvrir ou redécouvrir la Touraine,

En espérant faire prochainement votre connaissance, je vous prie d’agréer, au nom du Collectif dans son ensemble, nos salutations les plus cordiales,

Le Collectif d’Information sur la Fusion Saint-Ouen/Montreuil

Remerciements pour tout,



cifsom-vidéo: liberty island

Messe pour le temps présent, cercueil, couronne de fleurs, n’ayez crainte, tout ceci ne fut que symbolique. L’ambiance du pique-nique fut conviviale et bon enfant.

img_8454-copie

Un pique-nique bon enfant malgré la lourdeur des symboles.




cifsom-vidéo : sur un air d’accordéon

Emmanuel, un accordéoniste de talent, a permis au pique-nique du 11 septembre 2016 de se dérouler dans une ambiance amicale, sereine et culturelle. Merci à lui.

img_8459-copie

Emmanuel et son accordéon diatonique avaient tout pour trouver l’inspiration.




Pique-nique: les prises de parole (2/2)

L’intervention de Stéphane Ternoise ne fut évidemment pas la seule lors de ce pique-nique, en témoigne ces deux vidéos dans lesquelles Virginie et Philippe nous font part de leurs réflexions, leurs questionnements. Ici nulle crainte, nul conservatisme, juste des doutes quant à la démarche suivie, et aux implications sous-jacentes.

img_8492

Philippe, habitant de Saint-Ouen les Vignes, lors de son intervention.





Pique-nique: les prises de parole (1/2)

Lors du pique-nique organisé par le collectif, l’écrivain, le pamphlétaire, Stéphane Ternoise est venu nous apporter son expertise, son expérience, au sujet de la création des communes nouvelles, son village ayant lui-même fusionné avec quatre autres pour devenir Montcuq-en-Quercy-Blanc.

Pour illustrer ses propos, il nous fait l’amabilité de nous fournir ces deux vidéos qu’il a réalisées, extraits de son intervention du dimanche 11 septembre. Stéphane Ternoise ou l’ubiquité personnifiée.

img_8490

Intervention de Stéphane Ternoise, le 11 septembre 2016.





Vente aux enchères (terminée)

Nous organisons la vente aux enchères du dernier badge, d’une série de 25 exemplaires, créé spécialement pour le cifsom.

Cette vente a pour but principal de soutenir financièrement le collectif, mais cessons de parler de choses anecdotiques pour en venir à l’essentiel.

Badge-Fusion

Ce badge à l’esthétique intergénérationnelle, allant du mouvement des droits civiques à celui de « Nuit debout », pourra être porté par toute la famille. Il saura vous accompagner discrètement à toutes heures de la journée et vous apportera classe et distinction lors de vos rendez-vous importants, que vous soyez un révolutionnaire de terrain ou un salonnard, que vous vous confrontiez au plexiglas ou à Plekszy-Gladz. Un conseil néanmoins si vous aimez le jazz, évitez de le porter dans un club, vous passeriez alors pour un fieffé réactionnaire.

Le pas d’enchère est fixé à 1 Euro, mais si un amateur d’art éclairé, s’exclamait « Ceci n’est pas un badge » – l’amateur d’art étant souvent Belge – et flairant la bonne affaire, décidait d’enchérir d’un seul coup une somme qui pourrait paraître à certains déraisonnable, nous saurions détourner le tête et jeter un voile pudique sur notre intransigeant règlement.

Le marteau tombera le Jeudi 8 Septembre à 20 heures sonnantes, quand l’éternité se sera avancée un peu plus.

Pour enchérir, nous vous demandons expressément d’utiliser l’adresse suivante : badge.fusionnon@gmail.com

La mise à prix est de 1euro.

J’entends au fond du tube, à gauche, « 2 euros », qui dit mieux …



Le rendez-vous à la mairie du 30 août : le présent, le passé, le futur

Lors du rendez-vous d’importants engagements ont été pris par madame Adrast et monsieur Marida concernant la consultation.

Si ceux-ci sont confirmés par un tract ainsi qu’ils s’y sont engagés alors les habitants de Saint-Ouen-les-Vignes auront bien le droit de décider par eux-mêmes de l’avenir de leur village.

HERGÉ . Tintin - Affiche Série

Les élus ont pris les engagements suivants :

  • Le résultat de la consultation sera respecté quel qu’il soit (du moment que 25%, pourcentage donné a priori, au moins des électeurs se déplacent pour voter, ce qui représente environ 185 votants)
  • Un bureau de vote sera ouvert toute une journée de week-end et organisé dans les règles habituelles des autres scrutins électoraux
  • La mairie communiquera clairement toutes ces informations aux Audoniens sous 15 jours (soit le 15 septembre au plus tard)
  • La consultation aura lieu une fois que le projet aura été présenté et expliqué aux Audoniens (probablement fin 2017). Une nouvelle réunion publique aura probablement lieu

Un grand merci à tous les Audoniens (et ils sont nombreux !) à avoir participé à la demande collective de justice et de démocratie impulsée par le Collectif. Merci d’avoir fait le choix de l’action collective et constructive qui a permis ce résultat (s’il se confirme !) qui est somme toute normal mais pour lequel il aura fallu être patients, combatifs, nombreux et déterminés.

Maintenant le collectif se tourne vers de nouveaux objectifs d’information et de vie démocratique car obtenir (a priori toujours) une consultation satisfaisante est une chose, mais un an c’est bien long et il nous appartient de montrer que la vigilance citoyenne ne faiblit pas, que les promesses ne sont validées que par les actes et il nous appartient d’informer au mieux de la réalité des fusions en communes nouvelles car l’expérience des autres doit nous servir à comprendre les tenants et les aboutissants.

Dans cette optique, nous pouvons d’ores et déjà vous annoncer que nous poursuivons notre distribution d’autocollants qui est en plein essor dans les rues de Saint-Ouen, notre action photos aux panneaux et que nous voyons à organiser un grand pique-nique citoyen sur l’île de Saint-Ouen le dimanche 11 septembre en présence de Stéphane Ternoise, écrivain auteur du livre « Les villages doivent disparaître ! » et sur lequel vous pouvez lire cet article ou celui-là sur le blog.

Nul revers, des médailles

Faut-il que la désillusion soit grande, que la déception soit immense pour qu’un homme qui se sait soutenu en arrive à pareilles extrémités. Pourtant nous avons affaire à un homme solide, un dude, pas à un barreur de petit temps, mais l’émotion est trop vive, le coup porté trop dur, le désenchantement trop grand.

Passer une annonce sur leboncoin pour vendre au plus offrant le symbole officiel des jours heureux, du bonheur insouciant et immaculé, quelle tristesse, quelle affliction, Saudade!

Cet homme a encore les yeux de Chimène pour sa commune, mais troublé par des sentiments ambivalents, il semble à deux doigts de perdre la raison, ne sachant plus si sa commune est un village ou une ville; à moins que cet état de trouble émotionnel ne lui permette d’avoir de sidérantes visions prophétiques. Quoiqu’il en soit, cette terrible rechute nous afflige.

Annonce leboncoin médaille

Homme de peu de foi qui, malgré notre affection collective et nos conseils, pense que tout est déjà consommé, que le combat est définitivement perdu alors que la bataille fait rage, qu’un rendez-vous crucial a été pris pour le 30 Août 2016 en terrain neutre, les yeux dans les yeux, et que même la logistique semble suivre.

Thierry, si nous ne connaissions pas tes états de service nous considérerions cela comme de la désertion en rase campagne. Reprend cette médaille car bientôt, quand les cendres seront froides, tu pourras de nouveau la porter fièrement sur ta poitrine bombée, le cœur léger, le sentiment du devoir accompli. Cependant, nous n’en faisons pas l’hypocrite serment. Garde à nous.



Une vente prématurée des bijoux de Famille?

L’incertitude entourant un possible référendum amène un certain pessimiste à prendre les devants, d’aucuns pourront le considérer comme un cynique affairiste. Nous préférons y voir le geste désespéré d’un amoureux transi de sa commune, prêt à tout pour que celle-ci cesse de l’ignorer, y compris à vendre les bibelots avant même que la séparation soit prononcée; en témoigne cette annonce, prémonitoire et audacieuse, trouvée fortuitement sur leboncoin.

Aidons cette âme égarée en lui disant: « Thierry, ne te décourage pas, tu es notre ami, le Cifsom est ta maison, tu dois avoir confiance en lui pour qu’un référendum ait lieu. A cane non magno sæpe tenetur aper  »

LBC Soint Ouen



Photographies de Saint Ouen les Vignes d’hier, d’aujourd’hui. De demain?

Si vous avez des photographies du village et que vous voulez en faire profiter les autres, n’hésitez pas, envoyez les à l’adresse cihsom@gmail.com et nous les publierons, avec ou sans nom d’auteur, selon votre bon vouloir.

Pour inaugurer cette rubrique, voici des cartes postales anciennes aimablement prêtées par Annick et Jean-Claude Septseault.

Photo St Ouen les vignes-JC Septseault 4

Photo St Ouen les vignes-JC Septseault 3Photo St Ouen les vignes-JC Septseault 2Photo St Ouen les vignes-JC Septseault 1



wp_20161009_004-1Merci à Philippe pour sa très belle photo d’un monument de Saint-Ouen datant de 1678. était joint ce commentaire : « Audonien au moins depuis 1678!!! Alors non à la fusion, gardons nos valeurs. »



                                                    Saint Ouen les Vignes 1998

Lavoir de Pont Chalet

Lavoir de Pont Chalet

Photo Page Accueil

Saint-Ouen les Vignes

Photo St Ouen les vignes-M 4

Chenil du lavoir du Bourg.

Photo St Ouen les vignes-M 1

Vache de Madame et Monsieur Hérivault

Photo St Ouen les vignes-M 2

Une denrée rare à l’époque.



Les autocollants du Collectif

Les autocollants du Collectif d’Information sont arrivés! Ils sont beaux, ils sont visibles et identifiables facilement, ils se collent à l’arrière d’une voiture ou sur une boite aux lettres.

autocollant-grand-format-copie

Plus ils seront nombreux et visibles plus ils auront un fort impact alors n’hésitez pas à nous en commander!

taille: 5×10 cm et 7,5×15 cm



Une photo pour Saint-Ouen-les-Vignes

Vous aimez Saint-Ouen-les-Vignes et ne comprenez pas cette volonté d’une partie des gens que nous avons élu de la faire disparaître?

Vous trouvez absurde cet entêtement dans un projet dont personne ne comprend l’intérêt pour les habitants?

Vous jugez incroyable cette absence de prise en compte de l’opinion des Audoniens déjà exprimée à de nombreuses reprises (signature de la pétition, demande personnelle de référendum…)?

Dites le avec un sourire et une photo

c1e98922a968d362e4285012459155c2

Afin de montrer son attachement à la commune, le Collectif vous propose de nous envoyer une photo de vous posant devant un panneau d’entrée dans Saint-Ouen-les-Vignes. Nous les récolterons et les publierons sur le blog au fur et à mesure. Objectif: montrer son attachement à notre commune et rappeler aux conseillers municipaux qui s’obstinent à ne jurer que par une fusion dont le sens et la finalité restent très obscurs que la réalité est sous leurs yeux, souriante, amicale et détendue : celles d’Audoniens heureux de vivre à Saint-Ouen-les-Vignes!

img_30551

img_3047

fote85

img_29001

dsc03275dsc03276

dsc03263

dsc03262

dsc03261

dsc03260

dsc03259

dsc03258

dsc03257

dsc03256

dsc03255

img_7072

img_7067

img_7066

img_9815

img_9821

img_9808

img_9809

img_8511


img_8510


img_8506


img_8504


img_8502


img_8501


IMG_8500 - copie.JPG

IMG_20160807_190021201_HDR

IMG_2825

IMG_2824

IMG_2823

20160721_184707



Le passage du facteur

Grâce à une belle mobilisation des Audoniens le facteur est passé au début du conseil municipal. Sa tenue n’était certes pas réglementaire mais ce n’est pas moins de 61 courriers qui ont été remis à madame Adrast.

Passage de François le Facteur

Remise de 61 demandes de référendum par le Cifsom.

Le facteur a pris la peine d’expliquer à madame Adrast que chaque lettre contenait une demande personnelle de référendum écrite par un Audonien différent.

Lors des questions diverses madame Adrast est revenue sur le courrier qui lui avait été remis, déclarant devant la vingtaine de personnes venue assister à la séance du conseil municipal qu’elle n’avait jamais reçu autant de courrier d’un coup! Un grand bravo et un immense merci à tous ceux qui ont permis de rendre cette action festive et symbolique possible!

Malheureusement madame le maire semblait toutefois avoir oublié les explications du facteur à la fin du conseil municipal puisqu’elle semblait ne plus savoir ce que contenaient les lettres et les témoins ont pu voir qu’elle semblait juger négativement du contenu des enveloppes qui ne contenaient pourtant nulle insulte ou propos déplacé ainsi que chacun peut le vérifier en allant sur la page « pour un référendum » de ce blog mais uniquement des demandes tout à fait légitimes de démocratie par le biais d’une lettre écrite à la représentante de l’Etat en charge de notre commune, rien de plus.

Verrons nous le facteur au conseil municipal?

Afficher l'image d'origine

Objectif atteint! A ce soir (20h30) pour le passage du facteur!

Le conseil municipal du jeudi 21 juillet est l’occasion de lancer une nouvelle action puisque nous n’avons pas prévu de donner la pétition avant les 355 signatures.

Ainsi le collectif envisage de faire passer le facteur avant le conseil municipal avec une lettre par demande personnelle de référendum. Objectif: rendre compte matériellement du nombre d’Audoniens demandant un référendum.
Pour l’instant, nous sommes à 61 demandes. Nous en attendons 60 pour passer à l’action alors n’hésitez plus, laissez votre demande de référendum sur le blog: https://cifsom.wordpress.com/temoignages-pour-un-referendum/
volunteers-needed-color
Publicités