Dans la presse

Toujours plus fort !

Alors que les médias ont copieusement ignoré toutes les actions du Collectif tandis que celui-ci luttait pour faire entendre la voix des Audoniens, il ne se passe plus un jour à présent sans que la Nouvelle République ne fasse un article sur nous maintenant que le projet de fusion n’est plus.

23659341_312903575873783_6235056272825455960_n

Ainsi, lundi 11 décembre au matin il y avait ceci dans la boîte mail du Collectif :

Entrez votre message: Bonjour, 
J’ai couvert l’élection municipale hier soir à Saint-Ouen-les-Vignes. J’aimerais vous appeler pour en parler avec vous : plusieurs personnes ont en effet regretté que le principal animateur du collectif d’information sur la fusion ne se soit pas déplacé pour voter. Je suis joignable au XX XX XX XX XX. 
Merci, 
Cordialement,

Incroyable !!!

Du coup j’ai quand même rappelé en m’étonnant que des ragots soient ainsi repris par la Nouvelle République et en objectant que les affaires de vote restaient certainement du domaine de la vie privée, même pour les importantissimes membres du Collectif.

23376499_156521221617438_6039786788707957709_nDiable ! La soif de connaissance de la Nouvelle République n’a t-elle plus de limites maintenant que le projet de fusion est définitivement enterré ? Dois-je fournir également mon heure de coucher, mon taux de diabète et un échantillon d’urines afin de tranquilliser tous les lecteurs soudain inquiets ?

En tout cas suite à cette discussion un article est paru le lendemain répondant à toutes les questions que se posent légitimement les gens sur la vie du Collectif et de Nicolas Bernard !!!

 



logo_de_la_nouvelle_rc3a9publique_du_centre-ouest_2008_c3a0_aujourde28099hui

Collectif« Maintenant que le projet de fusion est tombé à l’eau, le collectif d’information n’a plus de raison d’être », a expliqué hier Nicolas Bernard, principal animateur de ce groupe d’une douzaine de personnes qui ont « lutté » pendant un an et demi. « On estime qu’on a gagné à partir du moment où l’équipe municipale qui portait ce projet de fusion a jeté l’éponge. »
Il n’y aura pas d’acte de dissolution officielle du collectif, car « si des gens nous demandent un coup de main, comme à Lussault (*), on les aidera », ajoute Nicolas Bernard.
Nicolas Bernard ne figure pas sur la liste qui a été élue dimanche. Il n’a pas constitué de liste, mais il était « prêt à se mettre sur une liste en tant que conseiller municipal, en cas de besoin ». Cela n’a pas été le cas.

Du coup un petit air de Dutronc me semble de circonstance car ce morceau là, je n’aurai pas souvent l’occasion de le mettre en l’honneur d’une personne qui m’est chère : moi-même !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s