Dans la presse

Miracle à Noël !

Est-ce la magie de Noël qui opère un peu en avance sur la saison ? Alors que plus personne ne l’attendait, et pour cause puisque le projet de fusion n’existe plus, les Audoniens ont enfin le droit à leur article sur les banderoles !

Comme quoi, la « communication agressive » du Collectif a encore eu raison de la tentative d’étouffement et de pourrissement de la situation de ses adversaires. C’est vrai que chez certaines personnes la démocratie c’est mieux quand les citoyens ne se font pas trop entendre, malheureusement pour eux les Audoniens en ont décidé autrement.

Je leur annonce d’ailleurs solennellement que les Lussaudiers sont certainement aussi stupides que nous autres et qu’ils risquent fort de faire entendre une voix d’une autre tonalité que celle de la Nouvelle République et des « décideurs ».

 

501675-youtube-1

Le journaliste n’a certes pas jugé utile de préciser qu’il y avait vingt banderoles sur toute la commune (« quelle importance ? »), que certaines sont là depuis un an (« pourquoi faire ? ») et il n’est pas question non plus d’évoquer la consultation faite par le Collectif (« à quoi bon ? ») qui laisse apparaître que sur un échantillon de 150 personnes tout de même, 77% sont opposées au projet de fusion quand seulement 3% y sont favorable…

Je sais pas vous mais j’ai comme l’impression que ça lui fait pas plus plaisir que ça au journaliste…

Il pourrait quand même faire un effort avec la période des fêtes de fin d’année qui s’approche et durant laquelle il est de bon ton d’être charitable et généreux. De son côté le Collectif pardonne volontiers toutes les approximations, toutes les marques de mauvaise foi et de parti pris qu’il aura eu à subir et préfère retenir que la lutte ça paye, toujours. Et même que des fois quand la lutte est finie ça continue à payer.



logo_de_la_nouvelle_rc3a9publique_du_centre-ouest_2008_c3a0_aujourde28099huiUne élection qui rebat les cartes

Publié le  | Mis à jour le 

Des pancartes explicites sur le refus du projet.
Des pancartes explicites sur le refus du projet.
© Photo NR

Dimanche prochain, et le dimanche d’après s’il y a un second tour, les électeurs de Saint-Ouen-les-Vignes sont appelés aux urnes pour élire un nouveau conseil, suite à la démission du maire.
Dans cette commune de plus de 1.000 habitants, il faut que le conseil soit au complet pour élire le maire. Or, on ne peut pas compléter les sièges vacants par des suivants de la liste unique élue en 2014. Il faut donc renouveler le conseil dans son ensemble.
Ce scrutin municipal se fera dans une ambiance un peu particulière d’une commune au contraste saisissant entre les dessins du festival de bandes dessinées et ceux des banderoles d’une contestation qui veut mettre la pression par la communication.
Un projet qui occulte en partie les autres enjeuxL’enjeu de ce scrutin est important car il va permettre à la grande majorité silencieuse de s’exprimer, à condition qu’elle ne joue pas l’abstention.
Comme la dernière fois, une seule liste est inscrite. Elle est composée de nouveaux éléments puisque seuls trois élus de l’actuel conseil, sur les quinze, se représentent. Les votants auront donc le choix entre cette liste et le vote blanc.
C’est un choix restreint car les avis partagés sur la création d’une commune nouvelle avec Montreuil ne se retrouveront pas dans le choix entre deux listes, entre deux alternatives pour l’avenir de la commune. En effet, la liste qui se présente (lire ci-dessous) se positionne clairement pour un abandon du projet de commune nouvelle avec Montreuil. Il semble bien que la messe soit dite.
Ce projet de création d’une commune nouvelle s’est enlisé au fil du temps, avec des positions diverses en fonction d’intérêts personnels, de positions de principe, de positions politiques, etc. Suite à une demande de plus de démocratie, la création de groupes de travail élus et habitants, dans lesquels la participation n’a pas toujours été très importante, n’a pas été probante. Ces groupes ont été suspendus depuis des mois.
Avec des divergences apparues très rapidement au sein même du conseil municipal, il était difficile de mener ce projet.
Dans le même temps, une minorité, qui n’a regroupé qu’une douzaine de participants lors de sa « marche des banderoles » début novembre, s’est emparée de la contestation en utilisant l’agitation, l’agressivité sur les réseaux sociaux et l’occupation de l’espace par la mise en place de pancartes et banderoles disséminées dans la commune. Celles-ci ne laissent aucun doute sur le positionnement de ce groupe contre le projet, même si, officiellement, ce collectif est nommé « collectif d’information » et qu’il explique ne pas avoir eu le temps de créer une liste pour se présenter devant les électeurs.
Dans ce contexte, cet électeur va devoir chercher les propositions constructives pour l’avenir de la commune. Et cette élection risque de n’être qu’une période de transition avant les municipales de 2020.
Publicités

Une réflexion sur “Dans la presse

  1. Bonjour à tous. Mon point de vue sur la question de la mode des fusions des commune, c’est que le seul argument qui la soutient et prédomine est grossièrement fallacieux. Au prétexte de faire réaliser des économies d’échelle aux citoyens contribuables, on déstructure le tissus social en ajoutant à la précarité des hommes et du matériel. On multiplie les déplacements couteux et polluants, dangereux et chronophages. On centralise en concentrant ce qu’on appelle poétiquement « les compétences » …!! On retire ce qu’il y a de plus précieux à la démocratie, la proximité et la connaissance véritable du terrain. En poussant plus loin cet appétit phagocyte on parvient exactement à tourner le dos à l’attente unanime d’une qualité de vie qui part en quenouille. Alors il ne faut pas être surpris que la clairvoyance et le bon sens de la majorité des administrés de France et de Navarre l’ engage autrement pour réagir et s’opposer à des choix technocratiques froids et de surcroît à l’arithmétique finale plus que douteuse.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :