Ils ont fusionné et ils le regrettent

Bientôt une commune en plus en France ! Sainte-Suzanne obtient sa défusion !

Ah les inconscients ! ah les malheureux ! faire ça à la France au moment où certains hommes politiques nous expliquent qu’il est indispensable de faire une sévère cure d’amaigrissement des communes car elles coûtent cher, car elles sont obsolètes et inefficaces !!!

Il aura fallu 45 ans à Sainte-Suzanne pour y arriver mais ils l’ont leur défusion ! Bravo à eux !

C’est drôle voilà encore des gens ingrats qui ne se rendent pas compte de ce qu’ils font. Alors que la fusion est présentée par certains candidats comme la panacée pour sauver le pays de la banqueroute les habitants de Sainte Suzanne voyaient surtout que leurs impôts avaient augmenté de manière fulgurante et totalement injustifiée pour un village de cette taille. La lutte fut longue mais le préfet a fini par rendre un avis favorable après audition de toutes les parties.

A méditer pour les quelques élus qui souhaitent fusionner absolument.



Revue de presse



Un premier article annonce la naissance d’une association pour la défusion suite à différents problèmes économiques pour les habitants de Sainte-Suzanne.



Résultat de recherche d'images pour Sainte-Suzanne va créer son association pour se séparer d’Orthez

Sainte-Suzanne va créer son association pour se séparer d'Orthez
La centaine de participants à la réunion publique ont voté à une très large majorité le principe de la création d’une association de soutien à la défusion.
A.R.
PAR ARNAUD ROSSIGNON, PUBLIÉ LE 4 AVRIL 2015 À 9H37.

Pour soutenir la marche vers la défusion, les participants à la réunion publique d’hier soir ont voté allègrement pour la création d’une association.

Lors de la dernière réunion, les réactions avaient été bouillonnantes, épidermiques. Hier soir, l’assistance, réunie dans la salle du stade par le conseil consultatif pour un « point d’étape », était en revanche plus froide, plus réfléchie. Une détermination froide pour la cause de la défusion qui aura bientôt son association.

L’idée a jailli de la salle, après un exposé fleuve des démêlés du conseil consultatif avec Yves Darrigrand depuis la tenue de la réunion qui avait accouché de la pétition paraphée en décembre par 585 habitants. « Sur la forme, nos relations se sont améliorées. Sur le fond, en revanche… », commence Pierre Méliande. Est évoquée l’affaire du bus scolaire en porte-à-porte, finalement financé par l’association des parents. « Aux premières négociations, ils nous parlaient de 15 000 €. Mais il y avait des erreurs de calculs, de mauvaises imputations. On se retrouve à 300 € finalement », assure Jean Flous, qui a participé aux tractations. L’intervention déclenchera quelques ricanements outragés.

Arrive ensuite l’affaire de la secrétaire de mairie : « L’absence d’une secrétaire de mairie nous oblige à tout faire et nous empêche de fonctionner », assure Patrick Darrieux.

Un juriste réclamé pour plaider le divorce

L’assistance est à point. L’idée de l’association germera finalement à l’issue d’une longue exégèse des courriers du préfet sur les démarches à suivre pour se séparer d’Orthez. « N’aurait-on pas besoin d’un avocat pour nous défendre ? », lance un habitant.  » Il va nous falloir l’aide d’un juriste. Mais il faut des sous pour le payer », répond Patrick Darrieux. « Faisons une caisse ! », clame une voix. « Une association ! », continue une autre.

Le projet est sur les rails. Il ne s’arrêtera plus. « Les Sainte-Suzannais doivent se prendre en main. Il nous faut sauver notre démocratie. Vous êtes élus, ce n’est pas normal que l’on vous bafoue », grince un homme. Présents dans la salle, l’adjoint Patrick Peyré-Poutou et le conseiller municipal Bernard Méliande ne pipent mot.

D’autres pensent déjà à l’étape suivante. « Il faut commencer à penser à la fiscalité et aux assiettes, construire le projet. Si les mêmes pétitionnaires se pointent chez moi en décembre prochain sans plus d’arguments qu’au premier passage, je ne signerai pas », estime un jeune homme, dans une allusion à la seconde pétition nécessaire pour obtenir du préfet le lancement d’une enquête publique.

Plébiscite dans la salle

Le principe de la fondation de l’association est finalement mis aux votes. C’est un plébiscite : rares seront les bras à rester au repos. Rendez-vous est pris. « Pour le nom, c’est facile : c’est vive la défusion ! », lance un enthousiaste.

Une quinzaine de personnes se portent volontaires pour lancer les opérations et constituer un premier bureau. Si aucun membre du conseil consultatif ne s’y engagera –  » Vous êtes déjà occupés à résister au maire, on s’occupe du reste ! », clame un fougueux ancien – les noms des anciens maires délégués Gabriel Dubarry et Lionel Benichou figurent en bonne place sur la liste des fondateurs, ainsi que celui de l’ancien adjoint orthézien Xavier Klein. « Votre soutien fait chaud au coeur. On va avoir besoin de vous », remercie Patrick Darrieux. Loin de désarmer, la résistance à Sainte-Suzanne continue à chercher les clés de l’armurerie.

► Un projet « Coeur de village » à peaufiner

Coeur de village : Sainte-Suzanne 2020 est le projet qui doit légitimer le désir d’indépendance de la commune associée, témoigner de son attachement à son pouvoir de décision. « L’objectif, c’est d’avoir une réflexion globale pour faire de Sainte-Suzanne un village où il continue à faire bon vivre », explique Pierre Méliande. Le projet ? Il est encore flou. Le Conseil d’architecture, urbanisme et environnement (CAUE) a été missionné pour engager une réflexion globale sur la mise en valeur du bourg. Montant des frais : « 2500€ », pour un document attendu à l’automne. Il devra livrer des pistes sur la sécurisation et l’embellissement des traversées du bourg, mais aussi sur la revitalisation du commerce de proximité, la boulangerie ayant fermé début avril. « Cela peut être un multiservices, une boulangerie, tout est ouvert », assure Pierre Méliande. Dans un premier temps, les abords de la salle communale seront ciblés dès 2016. Reste cependant à trouver les fonds nécessaires avec la guerre en cours…



Un deuxième article indiquant que les habitants de Sainte-Suzanne ont voté à 97% pour la défusion.



Résultat de recherche d'images pour

Avis favorable pour la défusion entre
Orthez et Sainte-Suzanne

Avis favorable pour la défusion entre Orthez et Sainte-Suzanne

Publié le 16/11/2016 à 16h09 par F.M..

Aux termes de trois semaines d’enquête publique, en septembre et octobre, Karine Le Calvar a rendu ses conclusions au préfet début novembre sur le projet de défusion d’Orthez et Sainte-Suzanne réclamée par une majorité des villageois depuis un an.

Sans réserve, la commissaire enquêtrice, qui a reçu une centaine de personnes durant ses trois permanences, émet un avis favorable à ce divorce entre les deux communes associées depuis 1973. Karine Le Calvar aura ainsi suivi l’avis des personnes qui se sont exprimées durant l’enquête, favorables à 97,45% à la défusion.

Les élus du Conseil municipal et celui du Conseil départemental ont désormais six semaines pour donner à leur tour leur avis au préfet. D’ores et déjà, la mairie d’Orthez indique que le Conseil municipal délibérera sur le sujet le 10 décembre. Le représentant de l’Etat prendra in fine la décision indépendamment de l’ensemble des avis formulés.



Un troisième article indiquant les résultats du vote du conseil municipal d’Orthez, vote très serré et houleux.



Résultat de recherche d'images pour

Orthez : le conseil municipal vote pour le divorce avec Sainte-Suzanne

Par Jeanne-Marie Marco, France Bleu BéarnSamedi 10 décembre 2016 à 18:48

Une partie des élus d'Orthez pour l'autonomie de Sainte-Suzanne
Une partie des élus d’Orthez pour l’autonomie de Sainte-Suzanne © Radio France – Jeanne marie Marco

Ce samedi matin le conseil municipal d’Orthez s’est dit favorable à la défusion avec Sainte-Suzanne. Le vote s’est joué à une seule voix.

Ce vote, bien que non décisif était très attendu par les suzannais. Ils savent désormais que le conseil muncipal d’Orthez est favorable à l’autonomie de leur commune de mille habitants.

14 pour et 13 contre

Comme d’habitude, les débats ont été très tendus ce samedi matin pendant le conseil municipal d’Orthez. Après avoir traité l’ordre du jour pendant plus de deux heures le conseil municipal a voté pour ou contre la défusion des communes d’Orthez et de Sainte-Suzanne unies depuis 1973. Le maire très contesté Yves Darrigrand a d’abord proposé un vote à bulletins secrets. Une proposition huée par ses opposants, « assumez Monsieur le Maire «  a ainsi crié un des élus de l’opposition. Après une suspension d’audience le maire a finalement opté pour un vote à mains levées.

14 élus ont voté pour la défusion des deux communes, 13 voix contre, 2 abstentions et 3 élus ont refusé de voter. Le vote s’est donc joué à très courte majorité.

Voir l'image sur Twitter

Darrigrand ne lâche rien

Une fois le vote terminé et au micro de France Bleu Béarn , le maire n’a pas hésité à relever cette courte majorité : « Pour provoquer un acte aussi lourd il faut une majorité beaucoup plus lourde que celle qui s’est dégagée, c’est extrêmement équilibrée si on tient compte des refus de vote et des deux abstentions. Il n’y a pas de majorité claire par rapport à une question qui est très lourde ».

Une réaction inadmissible pour le frondeur Fabien Larrivière favorable à la défusion  » je trouve déplacée l’habitude de Monsieur le Maire qui commente systématiquement le processus démocratique » .

C’est le Préfet qui tranche

Cet avis du conseil municipal d’Orthez n’est que consultatif. Le conseil départemental va également donner son avis dans les jours qui viennent et c’est le Préfet des Pyrénées Atlantiques qui tranchera.

Par ailleurs, lors d’une enquête publique, le commissaire enquêteur a donné son accord pour une défusion.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :