Actions

Courrier envoyé aux administrés participant au groupe de travail sur l’école

Mardi 21 février se tiendra la seconde réunion du groupe de travail sur l’école et la  cantine. Afin de soutenir les administrés dans leur démarche de recherche et de leur permettre d’avoir les éléments contradictoires qui ne leur seront peut-être pas proposés le Collectif leur a envoyé un courrier. L’objectif est de marquer notre soutien à  tous ceux (la majorité) qui parmi les inscrits nous ont fait part de leurs doutes sur un projet de fusion et sur l’objectivité et la transparence de ces groupes de travail. Nous sommes disponibles pour leur faire part de toutes nos recherches et leur faire profiter de tous les contacts que nous avons établi, de la Bretagne à la Bourgogne et du Lot au Loir-et-Cher.

En effet, pour un Administré inscrit à un groupe de travail dans l’optique de défendre son village (ce qui est le cas de la majeure partie d’entre eux) et non pour promouvoir un projet de fusion dont le sens ne sera jamais apparu, rien ne peut être pire que de se rendre compte après-coup qu’on a servi à justifier le projet de quelques uns sans avoir les éléments en main pour faire valoir le bon sens d’une non-fusion.

Le Collectif est de leur côté pour faire valoir leur droit à la contradiction et les aider à tenter d’influer sur les objectifs de ces groupes de travail qui  pour le moment sont toujours là pour « élaborer un projet de fusion avec Montreuil-en-Touraine ».

Résultat de recherche d'images pour "shadok"

Bonjour,
vous avez décidé de vous inscrire au groupe de travail organisé par la mairie sur le thème de l’école, or cette question est centrale dans le projet de fusion entre Montreuil et Saint-Ouen.
Nous savons bien que l’intérêt du village et son avenir vous préoccupent par dessus tout, aussi le Collectif souhaite partager avec vous quelques éléments autour de cette question capitale. Cette question est essentielle car un village qui perd une organisation scolaire attractive est un village qui n’attire pas de nouveaux habitants jeunes et qui est donc condamné à l’asphyxie.
Compte tenu de la volonté de fusionner existant toujours fortement chez certains élus le travail que vous fournissez lors de ces réunions pourrait être orienté aussi nous vous rappelons que le Collectif se tient à votre entière disposition pour toute information, analyse ou recherche sur le sujet.
Nous avons fourni un très important travail de recherche qui pourra compléter celui que vous  pouvez fournir, individuellement et collectivement. Vous trouverez tout sur le blog du Collectif à l’adresse suivante : cifsom.wordpress.com
 
Par ailleurs afin de préparer la réunion de mardi prochain nous souhaitons rappeler quelques principes qui, pour un débat honnête et constructif ne devraient pas être omis :
 – Une charte n’a aucune valeur légale. Rien de ce qui y est écrit n’a donc valeur de loi. Ainsi, écrire dans une charte que les écoles ne peuvent être regroupées ne sert strictement à rien. Vous trouverez à ce sujet un article sur  le blog : https://cifsom.wordpress.com/2017/01/29/analyses-29/#more-8500
– L’inspecteur de circonscription n’intervient à aucun niveau dans la carte scolaire. Lui demander son avis en matière de regroupement d’écoles n’a donc que très peu d’intérêt dans la mesure où, du fait de sa fonction de fonctionnaire, il a comme obligation professionnelle de ne pas aller contre sa hiérarchie : https://cifsom.wordpress.com/2016/06/26/analyses-6/#more-333
 
– En 10 ans 5 000 écoles ont fermé en France. Ceci est le fruit d’une politique délibérée de l’éducation nationale qui voit comme intérêt dans les concentrations scolaires la possibilité de supprimer des postes d’enseignants : https://cifsom.wordpress.com/2017/01/18/analyses-27/#more-8178
 
Par ailleurs, nous tenons à vous rappeler que le Collectif a noué des contacts dans toute la France avec des gens qui se sont engagés à différents niveaux lors de projets de fusions et est notamment en contact avec des personnes dont la connaissance du sujet est importante. Ainsi, une réunion a été organisée au mois de novembre avec Gilles Moindrot, ancien premier secrétaire du SNUIPP, ou Jean-Michel Mijeon, ancien maire de Chissay-en-Touraine connaissant parfaitement le dossier de la fusion de Montrichard Val de Cher et témoin privilégié des déboires de l’école de Bourré. Nous pouvons vous mettre en relation avec eux.
 
Nous vous rappelons que vous pouvez nous contacter à tout moment afin d’associer le résultat de nos travaux et nous vous soutenons totalement dans votre démarche citoyenne de questionnement et votre volonté de faire les choses au mieux pour la commune,
 
meilleures pensées citoyennes,
 
Le Collectif d’Information sur la Fusion Saint-Ouen/Montreuil
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s