Ailleurs

Une chose dont on ne parle jamais : quelles implications pour les agents communaux ?

En ce moment se tiennent les groupes de travail qui réfléchissent au projet de fusion de quelques membres du conseil municipal. L’avenir de notre commune se joue peut-être là. Les administrés qui y participent eux-mêmes se sentent souvent impuissants et lésés mais que dire des agents communaux qui voient leur avenir suspendu à un fil ?

Résultat de recherche d'images pour

Une commune dont le territoire double c’est un lieu de travail deux fois plus grand pour un agent communal. Sachant qu’aucune embauche supplémentaire n’est prévue ça veut donc dire que les déplacements seront plus longs et les urgences deux fois plus nombreuses.

Lors des réunions du mois de mai dernier monsieur Padiolleau avait évoqué une « spécialisation » du personnel. Autrement dit, chaque personne serait cantonné à un rôle spécifique et devrait donc agir sur l’intégralité du territoire (de la superficie de la ville de Tours, rappelons-le).

Du point de vue des agents communaux cela revient à une modification unilatérale du contrat d’embauche et cela n’est pas sans risques pour la poursuite de leur vie professionnelle. Augmentation du volume de travail et donc sentiment de difficulté accrue. Environnement dont une partie importante est méconnue. Nouvelles tâches et spécialisation. Tout cela est fréquemment vécu par les salariés comme une mise à l’épreuve de leurs compétences et peut amener à la conscience de ses limites. Dans un contexte de promotion sociale cela peut être bien vécu mais dans un contexte contraint cela multiplie les risques psycho-sociaux. La Commune Nouvelle de Vire-Normandie est en train de le découvrir car modifier une ville ou un village c’est modifier l’emploi de tous ceux qui  y travaillent !



ouest-france_logo-180x120

Commune nouvelle : malaise dans le personnel

Depuis la création de la commune nouvelle il y a un an, Vire Normandie emploie 400 agents, contre 300 à Vire auparavant.

Les représentants du personnel ont fait état de mal-être au travail depuis la création de la commune nouvelle.

La section syndicale CFDT de Vire Normandie a tiré la sonnette d’alarme, il y a quelques jours, au sujet d’un mal-être et d’inquiétude dans différents services.

Ils entendent cependant revenir sur les constats et les premières réponses du maire Marc Andreu Sabater : « Effectivement, la création de la commune nouvelle a provoqué des bouleversements auxquels les agents ont su faire face avec véritable sens du service public. Cependant, il est important de préciser que le mal-être identifié est certes dû à la surcharge de travail mais aussi à des problèmes de fonctionnement, de management sur l’ensemble des services de la collectivité de Vire Normandie ».

Les représentants des agents communaux ont dit au maire qu’ils entendaient « replacer les agents au centre des priorités, renforcer le dialogue social et être force de propositions ».

Sébastien BRETEAU.   Ouest-France  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s