Analyses

Les vœux du maire (deuxième partie) : sacrilège et anathème !

Evidemment, il fallait s’y attendre, madame Adrast est revenue sur la balade du cercueil de la commune lors du pique-nique citoyen du 11 septembre. Honte au cifsom d’avoir organisé cette mascarade sacrilège !

Malheureusement pour elle la réalité des faits contredit son anathème qui aura convaincu peu de monde.

 Quelqu’un qui entendait madame Adrast sans savoir de quoi il en retournait aurait pu être choqué par les agissements odieux d’Audoniens profanant un lieu de mémoire collective du village.

En effet, elle a exprimé en termes assez rudes sa désapprobation envers ce qu’elle considère comme une mascarade d’enterrement moralement inacceptable puisque souillant la mémoire des soldats morts pour la France auxquels le monument aux morts, qui était le lieu symbolique choisi pour le simulacre, rend hommage.

Stupéfaction dans la salle ! Savait-elle que parmi la cinquantaine de personnes présentes pour écouter son discours il y en avait une quinzaine qui avait participé au pique-nique citoyen qui avait suivi la cérémonie organisée par le cifsom le 11 septembre ? Sait-elle que l’événement a été intégralement filmé par notre compagnon Stéphane Ternoise et est visible par tous en se connectant au blog et que chacun peut vérifier par lui-même de ce que fut l’acte sacrilège ?

Visiblement la réponse est « non » à ces deux questions car autrement elle aurait certainement évité de lancer l’anathème sur quelque chose qui n’en mérite pas tant.

Voilà pour la forme, venons en maintenant au fond. Madame Adrast, lorsqu’elle évoque le scandale de la procession symbolique, oublie qu’il y a pire qu’un enterrement fictif de la commune : il y a un enterrement réel de la commune !

En effet, le but du cifsom est d’alerter sur les tenants et les aboutissants d’une fusion et, malheureusement, la mort de la commune est une réalité bien concrète en cas de fusion en commune nouvelle, n’en déplaise à ceux qui veulent absolument voir un projet de fusion aboutir avec la voisine Montreuil-en-Touraine.

Madame Adrast envisage t-elle de changer le nom de la commune gravé sur le monument aux morts ? Rappelons-lui qu’en cas de fusion le nom de la commune changera, les limites  territoriales changeront également, le nom des habitants de la commune changera et que la commune nouvelle se verra dotée de plusieurs monuments aux morts, ainsi que de plusieurs églises, plusieurs cimetières qu’il faudra tous entretenir. Voit-on beaucoup de communes de 1 800 habitants avec deux cimetières ? Il va pourtant falloir s’y faire pour toutes les communes qui ont choisi de fusionner tout comme il leur faudra se faire à l’idée de changer l’état civil des morts pour la France.

Alors, où est le scandale ? Vient-il de ceux qui alertent ou vient-il de ceux qui menacent la survie de la commune ? Les Audoniens ont en tout cas exprimé de nombreuses manières leur attachement à la commune, à ses services, à son histoire et à son avenir. Le cifsom se fait leur écho.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s