Points de vue

David Cabas entre en résistance contre les fusions de communes !

David Cabas, membre fondateur du parti « Entrez en résistance ! », proche du mouvement « Debout la France » de Nicolas Dupond Aignan s’est intéressé à la question des communes nouvelles dans un article écrit sur son blog.

Nul désir de notre part de faire la promotion d’un homme politique ou d’un parti politique mais il est important de rendre compte de la diversité des points de vue sur la réforme territoriale parce que les médias officiels ont eux toujours le même avis et ne permettent pas d’en saisir les enjeux.

Toutes les idées ont droit de cité pourvu qu’elles respectent les valeurs fondamentales de la démocratie.

Afficher l'image d'origine

FUSION DE COMMUNES, NOUVELLES COMMUNES, LOI NOTRE … ARRÊTONS LE MASSACRE

Après le fiasco de la fusion du Val d’Oust entre la Chapelle-Caro, le Roc-Saint-André et Quily, l’idée funeste de fusion et d’élimination de communes principalement rurales semble continuer à faire son chemin.
Malestroit, Ploërmel, Josselin et bien d’autres discutent d’éventuelles fusions : nous voilà engagés dans de sombres guerres territoriales féodales, où nos élus et fonctionnaires de mairie se prêtent à toutes sortes de magouilles politiciennes pour savoir de quel territoire ils disposeront. Je m’interroge face un tel comportement ! Quel maire, quelle équipe municipale, a été élu avec un projet de fusion ? D’où vient cette subite mission d’en finir avec nos communes ?

Pourquoi un tel engouement

C’est simple : le gouvernement socialiste a décidé d’imposer l’austérité destructrice sur nos communes afin de dégager assez d’argent pour payer la dette. Ce sont 10 milliards d’euros d’austérité imposé aux collectivités territoriales entre 2015 et 2017. Mais l’Etat propose une rallonge de dotations aux communes qui acceptent de fusionner, voilà le chantage.

C’est scandaleux

Car dans le même temps, le gouvernement verse 30 milliards en Crédit dimpôt pour la compétitivité et lemploi (CICE), qui sert plus les dividendes et les actionnaires que l’emploi et les salaires. De plus, le gouvernement force les communes à payer l’arnaque des emprunts toxiques (20 milliards d’euros), mais il n’aurait pas les moyens de faire vivre les communes rurales ?

C’est un choix politique

Alors que les métropoles telles que Rennes bénéficient de plus de pouvoirs et de moyens, nos élus locaux s’adaptent à ce chantage, acceptant la destruction du service public et de la démocratie locale. Les gouvernements successifs ont détruit les services publics en milieu rural, aujourd’hui doit-on finir le travail en détruisant les communes rurales ?
Lors de la campagne des élections départementales, je rappelais dans Le Ploërmelais, au sujet de l’aménagement du territoire, que les communes et départements furent créés à la Révolution, afin de briser les reins aux intérêts féodaux des duchés, comtés et baronnies. Or avec les « communautés de communes », « les nouvelles communes » et les « provinces régionales », c’est à la restauration des fiefs féodaux que nous assistons, donc au retour de l’Ancien Régime ! Pour ma part, défendant le principe dune organisation territoriale au service du bien commun, et non d’intérêts électoraux et idéologiques de moins en moins démocratiques, je me bats et engage chacun à se battre pour le maintien du Conseil général et des communes existantes, derniers garants du lien entre politiques et citoyens.
Afin de faire sauter les derniers lieux de résistance politique à l’austérité, l’Union européenne, avec ses pions nationaux et locaux, tente d’éliminer les centres de décision démocratique citoyenne de proximité. En les éloignant demain de plusieurs dizaines, voire de plus d’une centaine de kilomètres, on achèvera de décourager toute vie politique, toute vigilance citoyenne.

bouclierEntrez en Résistance !

Opposons-nous à ce projet de destruction de notre démocratie locale sur l’autel d’une dette publique largement illégitime.
Soutenons la création d’un bouclier rural afin de garantir la même qualité de service public à la campagne qu’en ville.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s