Tracts

 Tract du Collectif suite au courrier de la mairie adressé aux Audoniens.

 A la lecture du courrier de la mairie distribué aux Audoniens fin septembre, le Collectif d’Information sur la Fusion Saint-Ouen/Montreuil fait part de plusieurs observations:
  •  Il y a enfin un engagement pour une consultation et une communication de la municipalité et c’est seulement grâce à l’engagement sans répit des Audoniens depuis des mois (pétition, demandes de référendum, autocollants, pique-nique citoyen, photos au panneau…) que cela se produit. Bravo à tous les Audoniens qui ont utilisé l’action collective pour se faire entendre!
  •  Malheureusement rien n’est précisé sur les modalités de cette consultation contrairement à ce qui avait été promis à la réunion du 30 août entre des citoyens et de membres de l’équipe municipale. Une consultation peut prendre n’importe quelle forme aussi le Collectif restera vigilant quant aux modalités de la future consultation.
  •  Le Collectif ne donnera aucune consigne vis-à-vis des groupes de travail mais rappelle que s’y inscrire reste s’inscrire dans une démarche de réflexion autour d’une fusion, ce qui semble difficile à concilier avec un refus de celle-ci.
  •  Le Collectif continuera sa mission d’information auprès de tous les habitants, inscrits ou non aux groupes de travail, afin que chacun puisse bénéficier d’un discours contradictoire s’appuyant entre autres sur l’expérience des habitants de communes ayant fusionné (de gré ou de force) ou ayant obtenu le doit de décider de leur avenir.
Par ailleurs la lecture du courrier de la municipalité démontre que le ton n’est pas à l’impartialité ni à l’objectivité. Ainsi, il y est rappelé les prétendus bienfaits d’un agrandissement des communes devant amener monts et merveilles pour les habitants mais ces propos semblent contradictoires avec le fait, très facilement vérifiable à l’aide des données du ministère de l’économie (via le journal du net) que plus les villes sont importantes plus l’endettement par habitant l’est également. Ainsi Pocé-sur-Cisse compte 1,5 fois plus de dette par habitant que Saint-Ouen, Nazelle-Négron 2,5 fois plus, Amboise 3 fois plus, Tours 8 fois plus. Autrement dit, la réalité départementale démontrerait plutôt que plus on est gros plus on est endetté. Alors, une fusion pour quoi faire ? Avoir plus de moyens ou s’endetter davantage ? Rappelons tout de  même que le niveau d’endettement de la commune n’est pas sans rapport avec le niveau d’imposition à l’intérieur de celle-ci.

Si vous voulez vous aussi montrer votre attachement à l’avenir de votre commune, n’hésitez pas et prenez contact avec tous ceux qui forment déjà le Collectif d’Information sur la Fusion Saint-Ouen/Montreuil via notre blog : cifsom.wordpress.com

Le Collectif d’Information sur la Fusion Sain-Ouen/Montreuil
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s