La Gazette du Collectif

Mais quels sont ces doublons qu’il faudrait supprimer ?

Le « doublon » est par définition inutile. Au mieux il prend de la place dans un tiroir, au pire il coûte beaucoup d’argent et il faut le supprimer.

image_11659

Malheureusement nous avons affaire à ces doublons-ci dans notre histoire de commune nouvelle. Ces postes qu’une personne occupe aussi bien que deux, avec la même efficacité voire plus.

L’histoire est belle mais ne résiste pas à la réalité car si l’on regarde les « doublons » qui existent entre St-Ouen et Montreuil, quels sont donc ces postes où il est possible, grâce à une fusion, de faire des économies ?

-L’école

-Le service de restauration scolaire

-Le point poste

-La mairie

Avec cette petite liste (non exhaustive bien entendu) on se rend compte tout de suite que les doublons ont parfois un intérêt malgré tout. Il s’agit en fait de services publics (on oublierait presque !) qui répondent à un besoin précis.

Bien entendu il ne sera pas possible d’éviter les dénégations et les déclarations de principes même si l’exemple de Bourré, suite à son mariage avec Montrichard vient rappeler à tous la dure réalité économique ou même si l’exemple, plus ancien, de Nazelles-Négron rappelle qu’une école est plus économique que quatre. Pourtant, une seule école c’est une seule organisation périscolaire à  trouver et non plus deux, une garderie et non plus deux, moins d’entretien et moins de locaux.

De même pour la restauration scolaire. Garder deux cantines quand une seule suffit bien ? Voilà qui semble difficile à croire quand est martelée la nécessité de faire des économies.

Oui mais les économies, elles ne sont pas pour tout le monde car un ramassage scolaire pour aller à l’école a un coût pour les parents d’élèves mais aussi pour les enfants dont les horaires s’allongent du temps de transport matin, midi (pour manger à la cantine) et soir.

Pour le point poste, au vu des sévères suppressions de services qui sévissent actuellement dans ce service public la messe est déjà dite.

Pour la mairie enfin un article détaille le sujet dans ce journal. Pas la peine d’y revenir ici.

Donc on peut voir que finalement ces « doublons » si onéreux répondent bel et bien à une utilité : le service public de proximité et que leur suppression a aussi un coût financier et pratique pour les usagers.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s