La gazette du Collectif

Éditorial : de la transparence et de la démocratie !

19317088-voting-in-the-referendum-illustration-of-a-ballot-box-hand-putting-a-voting-ballot-in-a-slot-of-box-stock-vector

Depuis deux mois maintenant les habitants de Saint-Ouen-Les-Vignes et de Montreuil retiennent leur souffle. Tout le monde vit dans l’attente d’éléments concrets relatifs au projet de Commune Nouvelle découvert par tous fin mai et personne ne voit rien venir.
Il y a d’abord eu un tract (pour les plus chanceux). Il y a eu un article de la Nouvelle République annonçant des fiançailles que personne n’avait vu venir. Il y a eu des réunions publiques au cours desquelles tout le monde a bien compris qu’il n’y avait aucun projet sérieux et que les motivations à cette fusion étaient très légères. Il y a eu ce report de vote arraché à la commission générale du 30 mai grâce à une mobilisation citoyenne d’importance. Et il y a eu pour finir la stupeur de découvrir lors du conseil municipal du 27 juin que les demandes des citoyens avaient été à ce point mal traitées.
Les « groupes de travail », qui ne sont en aucun cas un équivalent des commissions annoncées au départ, regrouperont au maximum deux habitants de Saint-Ouen et deux habitants de Montreuil. On ne connait pas les modalités d’inscription pour les habitants de Montreuil dont le fonctionnement municipal est encore différent de celui de Saint-Ouen mais on sait qu’à Saint-Ouen un tirage au sort devrait avoir lieu pour désigner les deux habitants au cas où plus de deux citoyens voudraient s’inscrire à un « groupe de travail ». Est-ce ainsi que le problème de la représentativité des habitants peut-être réglé ? Par la participation de deux habitants est-il possible d’avoir une idée précise de l’opinion des habitants dans leur ensemble ? Bien sûr que non.
Quant au référendum demandé il a été traité avec encore moins d’égards si possible. Seule une vague possibilité de consultation a été évoquée mais sans aucun engagement ferme et précis. Or si les habitants ne sont déjà pas représentés de manière satisfaisante comment s’assurer que le projet, une fois dévoilé, sera validé par tous les Audoniens sans référendum ? Ces vagues ébauches de concessions ne cachent pas l’essentiel : le désir de faire passer coûte que coûte une fusion entre Saint-Ouen et Montreuil et de faire en sorte que les habitants n’aient pas les moyens de s’y intéresser réellement. Pourquoi se défier ainsi des habitants qui ne demandent rien de mieux que de donner leur avis, de participer et surtout d’être informés correctement, ce qui est leur principale revendication depuis le jour où ils ont découvert ces « fiançailles » qu’ils ne soupçonnaient pas ? Si le projet est acceptable il sera certainement validé par les premiers concernés : les habitants.

    Et en attendant ? En attendant rien, aucune information sur rien, juste la nécessité répétée, ânonnée que cette fusion se fasse pour « survivre ».

    Le Collectif d’Information sur la fusion Saint-Ouen/Montreuil a donc décidé de donner le plus possible d’éléments d’information aux citoyens afin de ne pas les laisser dans la situation dans laquelle la mairie a décidé de les mettre. L’ignorance est le pire de tous les maux et pour se faire un avis rien ne vaut des éléments concrets et objectifs. Nous en avons rassemblé un certain nombre pour vous parce que tenter de réduire un débat aussi capital que la fusion de la commune à : «  on n’a pas le choix sinon on va mourir » n’est pas intellectuellement acceptable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s