Pour un référendum

Lundi 04 juillet un courriel a été envoyé à Mme Claude Greff, députée d’Indre-et-Loire afin de solliciter son aide pour l’organisation d’un référendum lorsque le projet de fusion sera élaboré et expliqué à tous les habitants.

267459

Madame la Députée,

Je vous écris en tant qu’habitant de Saint-Ouen-Les-Vignes, commune de votre circonscription à laquelle vous avez maintes fois démontré votre attachement mais aussi en tant que membre d’un collectif, le Collectif d’Information sur la Fusion Saint-Ouen/Montreuil. Ce collectif s’est formé tout récemment et se tourne naturellement vers vous à l’heure où un déni démocratique est craint par tous les habitants de Saint-Ouen-Les-Vignes. 
En effet, vous sachant de sensibilité « gaulliste humaniste », ainsi que vous aimez à vous définir vous-même, il nous a semblé, au sein du collectif, évident de faire appel à vous qui, au-delà des clivages partisans, avez toujours tenu à respecter une certaine idée de la justice et de la démocratie ainsi que l’a montré votre action en tant que secrétaire d’état à la famille, en veillant à l’égalité entre toutes les familles. La qualité d’écoute dont vous avez su faire preuve dans l’exercice de ces hautes responsabilités nous donnent à penser que vous ne pourrez être que sensible à notre demande.
Pour bien vous expliquer les origines de cette demande, permettez-moi de vous présenter un historique des faits :
-Nous avons découvert dans nos boites aux lettres le jeudi 12 mai un tract édité par la mairie nous annonçant l’existence d’un projet de fusion entre Saint-Ouen et Montreuil, la tenue de deux réunions publiques les 20 et 23 mai pour nous informer du projet et le vote définitif du projet à la fin du mois de juin de cette année.
-Le samedi 14 mai paraissait un article dans la Nouvelle République annonçant les « fiançailles » entre Montreuil et Saint-Ouen alors même que de nombreux habitants n’avaient toujours pas reçu le tract édité par la mairie, diffusant largement l’idée que tout était déjà joué alors que les réunions publiques n’avaient pas encore eu lieu.
-Les réunions des 20 et 23 mai ont laissé apparaître un manque total de préparation des deux équipes municipales, incapables de chiffrer le coût de la fusion, d’anticiper les conséquences quant au fonctionnement des écoles (Montreuil fonctionnant actuellement en RPI avec la municipalité de Neuillé-le-Lierre), mais aussi dans l’ignorance de l’organisation de la future administration municipale. La seule motivation était la subvention promise et sujette à caution de 30 000 euros sans aucun projet derrière.
-Suite à une mobilisation citoyenne d’importance (une pétition du collectif d’information avait déjà recueilli plus de 170 signatures à ce jour alors que Saint-Ouen-Les-Vignes comptait 748 électeurs lors des élections municipales de 2014) les habitants ont obtenu que soit reporté le vote du projet initialement prévu fin juin.
-Lors du conseil municipal du 27 juin, et alors qu’un courrier avait été adressé à chaque membre du conseil municipal, leur demandant de clarifier la position de celui-ci quant à la tenue d’un référendum local une fois le projet élaboré, la municipalité a décidé d’ignorer la revendication des Audoniens bien que la pétition, comptant à ce moment plus de 250 signatures, ait été présentée à Mme le maire et qu’une dizaine d’Audoniens soient venus assister au conseil municipal, espérant une réponse claire et précise. Seule une vague possibilité de consultation a été évoquée mais sans aucune précision supplémentaire, laissant penser qu’il ne s’agissait que d’une temporisation de la mairie et aucunement d’une volonté d’apaisement et de règlement d’un différend entre les habitants et une équipe municipale qui semble ne plus représenter la population qui l’a élue. 
En effet, alors que Mme Adrast a été élue avec 355 suffrages exprimés seulement, elle ne prend pas la peine de discuter des modalités de réflexion autour d’un projet de fusion pour lequel elle n’a pas reçu de mandat, car la dissolution de la commune ne figurait pas dans son programme électoral. Aujourd’hui c’est plus de 250 habitants qui lui demandent un référendum sur la question. Au 21 juillet, date du prochain conseil municipal ce sera bien plus et probablement même plus que les 355 qui ont voté pour elle lors des dernières élections municipales.
C’est ainsi, Madame la Députée, que nous sollicitons votre aide pour l’organisation d’un référendum, vieille tradition Gaullienne, car les habitants de Saint-Ouen-Les-Vignes se sentent floués et leur souveraineté (car en République le peuple est souverain) est bafouée.
Nous savons que vous jugerez favorablement le désir démocratique des Audoniens qui est preuve de la vitalité et de l’attachement à l’idée républicaine de notre pays et nous espérons que vous nous aiderez dans notre revendication toute légitime.
Le Collectif d’Information sur la Fusion Saint-Ouen/Montreuil
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s