Ailleurs

Un article de la Nouvelle République sur le village de Chambon-sur-Cisse ou les élus ont décidé de s’en remettre à la population par voie de référendum pour l’adhésion à la commune nouvelle de Valencisse.

Une commune nouvelle soumise aux citoyens

05/01/2016 05:38

Chambon-sur-Cisse va-t-il rejoindre la commune nouvelle Valencisse ? Les élus ont choisi de demander leur avis aux électeurs du 9 au 16 janvier. Explications.

Chambon-sur-Cisse compte 646 votants appelés à s'exprimer sur la commune nouvelle.

Chambon-sur-Cisse compte 646 votants appelés à s’exprimer sur la commune nouvelle.

Les communes nouvelles sont des sujets sensibles. On l’a vu en 2015 à Chissay-en-Touraine. Le projet Valencisse s’est monté à trois : Orchaise, Molineuf et Chambon-sur-Cisse ; les trois communes sont de même strate, ont des habitudes de travail communes, s’entendent bien. Mais ce qui a été évident pour les élus d’Orchaise et Molineuf l’était moins pour ceux de Chambon. « En 2008 nous nous sommes présentés pour défendre en quelque sorte notre village gaulois dans la convivialité, explique le maire Denis Leprat. A 45 élus, on risque de perdre cette proximité qui nous est chère. C’est pour cela qu’en novembre, nous avons annoncé que notre conseil municipal donnerait avant tout la parole à ces concitoyens. »

Plutôt pour la commune nouvelle, mais pas entièrement convaincu, le conseil municipal de Chambon a senti que le sujet se trouvait à la croisée des chemins. « Nous prendrons nos responsabilités d’élus car c’est nous qui voterons ou pas. Mais nous nous engageons à suivre l’avis des électeurs si une majorité se dégage pour ou contre, car nous estimons que si nous avons mandat pour gérer la commune, il s’agit là de son devenir. » Le maire Denis Leprat voulait aussi éviter toute dissension au sein de son conseil : une décision majoritaire aurait pu entraîner des démissions. De même qu’au sein de la population il n’était pas question pour le maire de voir des oppositions naître de la non-concertation populaire.
« Nous nous sommes inspirés du referendum pour proposer un vote en mairie, du 9 au 16 janvier que l’on espère le plus large possible. Chaque électeur pourra voter en cochant ou rayant «  oui  » ou «  non  » à la question d’être favorable ou pas à la commune nouvelle. On pourra voter par procuration en produisant un écrit signé disant que l’on donne pouvoir à un tiers. » Le 16 janvier, le dépouillement permettra de conforter la position des élus : un vote majoritaire les fera basculer, un vote significatif les confortera dans leurs choix.
Si l’adhésion l’emporte, Chambon ne rejoindra pour des raisons administratives et budgétaires Valencisse qu’au 1er janvier 2017. Encore faudra-t-il que Molineuf et Orchaise acceptent d’intégrer Chambon et que le préfet signe son décret… Pour l’heure, il reste à se positionner. « Une commune nouvelle, si elle conserve les identités des villages, va bousculer les habitudes de travail. On peut y gagner notamment financièrement et en mutualisant nos ressources, mais à condition de rester prudent et pragmatique. » La bonne volonté est réelle à Chambon, mais loin d’un enthousiasme débordant. Les élus ont préféré se priver de 15.000 € de compensation de la dotation globale de financement cette année, pour se réserver le choix. « Cette décision participative peut faire boule-de-neige. Mais nous ne sommes pas donneurs de leçons, à chacun son choix. »

Béatrice Bossard

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s